Petite histoire vraie

a-mere-teresa

C’est une histoire tirée d’un fait réel que j’ai vécu il y a une bonne vingtaine d’années.

Aujourd’hui dans ce climat de réelle et totale disharmonie , d’ injustices et de différences entre les riches et les pauvres, on a parfois tendance à tout regrouper dans un seul sac: il y aurait les gentils d’un côté ( les pauvres) et les méchants de l’autre ( les riches)mais bien évidemment, la réalité est plus complexe….

La réalité: c’est bel et bien une complexité de situations parfois inextricables qui peuvent rendre les gens aveugles, injustes voire cruels dans leur comportement.

Il y a donc quelques années,vivait une famille entière prise dans les dettes jusqu’au cou. Leurs dettes étaient telles, que plus aucune facture n’était payée et que les huissiers frappaient tour à tour à la porte. Un jour, ce qui devait arriver arriva et toute la famille fut mise dehors .

Une autre famille qui vivait en face, possédait une grande maison, et proposa gentille ment de recevoir cette famille en grande difficulté. Cette famille était assez aisée financièrement . Elle proposa de recevoir la famille « dans le besoin » dans leur grand garage car elle était composée d’une petite cuisine d’été. Il n’y avait pas d’autres commodités que la cuisine dans ce garage, et donc la famille  » accueillante et aidante » autorisa la famille « nécessiteuse » à utiliser régulièrement les sanitaires au premier étage, soit dans leur maison.

Elles trouvèrent un arrangement comme cela et étaient d’accord avec le fait que cette solution ne pouvait qu’êre transitoire et ne pouvait pas éternellement perdurer au delà de quelques mois. Tout cela était fait avec le cœur , de façon gratuite , sans aucun loyer. Juste une aide providentielle même si pas « idéale » ni « luxueuse ».

La famille qui se trouvait en grand besoin fut dans un premier temps très contente d’avoir une aide venant de cette famille « sauveuse » mais aussi une écoute .

Mais leur gratitude s’étiola très vite au fil des jours qui coulaient.

La famille « pauvre » fut finalement assez insatisfaite de ne pas se sentir « chez elle ». Pourtant, les gens qui recevait cette famille ne faisait pas de réflexions, étaient plus très « cool ».

Petit à petit, la famille pauvre ne vit que les défauts dans cet arrangement. Le garage était inconfortable , était dur à chauffer, manquait de lumière. De plus, il fallait respecter le calme de cette famille à l’étage. Eviter de faire trop de bruit. Le linge séchait mal car il y avait de l’humidité, cohabiter avec quelques araignées…Finalement, les reproches commencèrent à pleuvoir.. Il y avait aussi la porte du garage qui était dure à ouvrir, la machine à laver « laissée à disposition » qui essorait mal, l’entrée par le garage laissait passer de la boue etc..etc..

Petit à petit les semaines et les mois passèrent, la famille « dans le besoin » finit par reprocher complètement à la famille aidante de les avoir aider comme cela, leur reprocha même de les avoir mit finalement encore plus dans l’embarras. La famille « dans le besoin » finit par véritablement maudire la famille aidante quand celle ci ( au bout de 6 mois) leur demanda, combien de temps ils pensaient encore rester dans leur garage.

Un jour ,ils partirent du garage, en injuriant ceux qui les avait aider, sans la moindre gratitude, sans le moindre merci.

Mais la famille aidante n’arrêta jamais d’aider leur prochain, ils prirent cela comme un fait « exceptionnel » d’ingratitude qui ne venait en rien résumer toute la pauvreté , ni la misère des gens.

Ils restèrent ceux qu’ils étaient, des personnes biens, eux même enfouis dans des problèmes graves de santé et simples.

Ils savaient que ce qui comptait véritablement (et comme le disait si bien Mère Térésa) c’était ce lien fort de spiritualité avec l’éternel, avec l’univers, avec Dieu dans le fait d’aider l’autre.

Fin

.

Publicités

L’amour pour unique armure

COEUR 2

L’amour pour unique armure

Quant tout devient désert
Et que les langues deviennent vipére

Quant le navire coule
Et que la foi me bouscule

Je prend l’amour pour unique armure
Et le coeur pour seul moteur

Quant la nuit devient obscure,
L’amour est l’unique armure

Seule je vais sur le chemin,
Si difficile que celui du Divin

En toi je trouve la force de continuer
ma seule force qui est d’aimer

On dit qu’ aimer est plus fort que d’être aimé
car aimer c’est rayonner ,

Trouver le courage de continuer
afin de faire vivre la vérité

La vérité de la lumière
En elle se trouve « le père »

la vérité de l’amour et de la compassion,
C’est Dieu et Jésus à l’unisson

Je te vois me guider vers toi
qui est mon seul toit.

Avoir la force d’avancer, sans blesser,
c’est pardonner.

La force est dans l’amour et pour toujours

Un amour en soi, et en toi.
Tu es là toujours contre moi mais personne ne le voit.

AIDEN
———-

AIDEN TRIMEAU
Tout droits réservés

Tristesse, espoir et joie..

 quete spirituelle

 

Aujourdhui je te chasse  tristesse qui t’était immiscée sans être invitée, je te remplace par l’espoir.

L’espoir, lui est moins catégorique, il se situe entre lumière et nostalgie.

Il laisse la place à d’autres émotions plus épanouies, plus belles comme une magnifique bougie..

Il laisse la place à toi le silence et à toi la patience.

Le silence me regarde comme pour me dire: « tu vois, pourquoi es tu triste » Je suis là, tout près de toi. Je suis le silence..Prends patience..

Je retourne en ma demeure, qui est aussi sa demeure à lui le silence…

Le silence parle à la paix, elle lui dit, assieds toi, prend le temps.

Le temps de te dire, que je suis là tout près de toi, tu crois être seule , mais tu ne l’es pas.. écoute,je suis là, je suis l’éternité, je suis dans l’instant, dans la seconde, je suis dans le silence, je suis avec toi dans cet état de paix.

Et c’est à cet instant, que je rencontrais, le sourire..

Le sourire parla à la joie, la joie s’invita et tout  s’illumina alors,

Tout s’ éclaire alors, à l’intérieur de soi.

AIDEN

——————————————–

AIDEN TRIMEAU
Tous droits réservés
 

 

 

 

 

Gérer la dualité et affronter l’adversité

Que faire lorsque nous sommes confrontés aux difficultés et aux épreuves qui viennent curieusement en parfaite symbiose avec le rythme des saisons?

La dualité, c’est lorsque le mental, reprend le dessus et nous tire vers le bas. Moi même, je me demande parfois pourquoi continuer sur ce chemin si difficile que celui de la vérité?

La dualité c’est cette petite voix en boucle qui vous enlise dans votre ego et vous dit que vous êtes insatisfait parce que au fond vous pensez que vous méritez mieux…

Que pouvez faire de beau et de constructif suite à cet imbroglio d’informations et non pas de destructeur?

La voie du mental et de la pensée « en boucle » est génératrice de tristesse et d’actions négatives.

Tout est une question de cœur , et donc de vibration , c’est à dire l’état de conscience dans lequel vous vous trouvez.

Toute situation peut être réglée par l’amour.

Dites à ceux que vous aimez , que vous les aimez.Peu importe si ils reçoivent le message en bien ou en mal.

Cela vous soulagera, vous aidera à stopper la machine d’auto sabotage intérieur que nous expérimentons tous à un moment donné, le but est de l’expérimenter le moins souvent possible, ou d’en guérir une bonne fois pour toute!

N’oubliez pas, que dans votre quête, sur votre chemin, c’est la voix du coeur, de l’âme et de la conscience qui est importante puisqu’elle est liée à un certain niveau de conscience à Dieu, à L’univers, au Christ.

En soi se trouve les solutions.

Si vous avez sans cesse, l’impression de vous battre c’est que vous n’utilisez pas les forces divines pour vous guider sur le bon chemin.

Plus vous vous battez, plus vous descendez en conscience et en vibrations; L’univers sait tout de vous et la raison pour laquelle vous êtes venu, et en général l’âme décide de se réincarner afin de s’améliorer , de s’élever en conscience,.

Que veut dire cette résistance? Pourquoi n’obtenons nous pas toujours ce que nous aimerions?

Dieu a besoin de nous pour son action vers un monde meilleur mais l’ego nous pousse bien souvent à réaliser uniquement une quête de reconnaissance personnelle.

C’est la volonté divine qui est importante, quelle est t elle? Ou l’univers souhaite t il vous emmener?..Idéalement, votre mission de vie doit corroborer avec le tout en parfaite harmonie.

Une fois, élevé en conscience, vous comprenez que la mission divine est difficile à comprendre mais une fois, comprise mais surtout acceptée, les portes s’ouvrent, la paix revient…..

Aiden

———————————————
AIDEN TRIMEAU
image etoilegraal