Que penser du New Age ?

Afficher l'image d'origine

Si l’on traduit New Age au sens propre du terme, cela veut dire Nouvel Age. Donc , c’est plutôt positif ce terme à première vue. Ce que la majorité des gens attendent… une nouvelle société, une nouvelle façon d’appréhender la vie,  une nouvelle ère, une nouvelle Terre ….et comme référence au(x) très beau(x) livre(s) de Eckart Tolle,  et qui est classé, à l’heure d’aujourd’hui, dans le New Age selon Wikipédia.

Même Miguel Ruiz, auteur des « 4 accords toltèques..  » est classé à l’heure d’aujourd’hui dans le New Age..

Voici une phrase concernant la définition  du New Age dans Wikipédia : « Le New Age est un patchwork de croyances de sources diverses »

J’en déduis qu’en son temps, Gandhi aurait peut-être été lui – même qualifié de New Age..?

Gandhi fut le premier à relever que ce qui est important , ce ne sont pas tant les croyances mais ce que l’on fait de sa foi ! Gandhi fut le premier à se déclarer de toutes les religions !

Il est donc, intéressant de bien se souvenir que, ce qui est classé dans le New Age soulève bien des interrogations…Car lancer la pierre sur le New Age pourrait bien venir démolir, au final, certains auteurs de « développement personnel » qui aident, par leurs écrits, des milliers de personnes à travers le monde; le New Age étant devenue une boite « fourre-tout » avec des auteurs sincères et d’autres auteurs, marchands de la spiritualité, de simples salariés du business de l’ombre…

Voici le vrai côté sombre du New Age , les vraies origines:

LES VRAIES ORIGINES DU NEW AGE ET DE L’INDUSTRIE DU DIVERTISSEMENT ET DE LA MUSIQUE

Le village des damnes-

http://triangle.eklablog.com/le-village-des-damnes-a117456396

Village de Laurel Canyon (contre culture des seventies) :

Frank Zappa

Le New Age , c’est l’explosion du « POWER FLOWER» qui fut intentionnellement diffusé, à partir essentiellement (mais pas seulement) d’un village des USA et, a permis d’occuper, de détourner le regard de la jeunesse de l’époque, vers autre chose que la politique ou en tout cas les rendre inoffensifs.

Par la suite, l’industrie du divertissement fut, le moyen de manipuler les foules (Contrôle des masses -les jeunes en particulier) dans un sens ou un autre, les dissidents, ou contestataires restant trop marginaux pour constituer une réelle menace.

Désormais, alors que la géopolitique s’accélère, le net n’a jamais été aussi envahi de ces anciennes croyances « NEW AGE » (déjà remises à la mode dans les seventies), « améliorées » de théories SF (Science Fiction).

Commentaire repris dans le blog cité plus : le-village-des-damnes

« Ou comment faire de l’argent avec des outils de propagande culturelle de masse »

« Il s’agissait de prendre le contrôle du mouvement d’opposition à la guerre au Vietnam, jusqu’alors mené par des figures tout à fait respectables (universitaires, leaders politiques, intellectuels etc.), en lui donnant un visage inacceptable pour l’Amérique mainstream de l’époque, avec ces hippies mal habillés, mal coiffés, drogués, et qui forniquaient dans la boue à Woodstock. »

Le New age mêle un nombre infini de produits et à « différents visages » divers et variés:

Résultat de recherche d'images pour

Ci dessus :David Icke

Oui car comme toujours, dans ces « théories » il y a du plausible et des choses vraies, du reconnu scientifiquement (en physique, psychologie….), du spirituel, mélangé à de l’imaginaire complet..(vrai+faux= manipulation, pistes brouillées..)

Je vous laisse donc deviner quels sont les nouveaux visages du New Age (Dark side) aujourd’hui qui répondront à l’imaginaire des gens, avec les mêmes sujets (Extra-Terrestres, humanoïdes, Ovnis…mais pas seulement..enfants indigo..etc….) et dans le but de les divertir et les éloigner de la VRAIE SPIRITUALITE à ETRE selon son âme et conscience et devenir un acteur du changement pour une société plus humaine et moins matérialiste, tout en les faisant consommer (assurément) de multiples produits qui, pour certains de ces produits, utiliseront un vocabulaire « merveilleux ».

Concernant les ovnis et Extra-terrestres, ce qui m’interpelle, c’est que les gens qui croient à cela, se retrouvent pour certains  » à attendre le train » …même si les ovnis existent (peut-être), une chose est certaine, cela est un moyen excellent d’occuper les esprits…cela peut s’avérer être un bon divertissement..

Résultat de recherche d'images pour

Le moyen de contrôler les masses, les esprits et les consciences, a été dénoncé, critiqué par plusieurs auteurs, intellectuels, (Aldous Huxley/ George Orwell…) mais aussi et surtout par NOAM CHOMSKY opposant à la guerre du viet nam, ses critiques se portant  tout particulièrement et naturellement sur le fonctionnement du contrôle des masses.

voir sur le net : Les dix stratégies de manipulation de masse – Noam Chomsky (choix vidéos, blogs, etc..)

Afficher l'image d'origine

résumé: STRATEGIE DE MANIPULATION DES MASSES:

1/ LA STRATEGIE DE LA DISTRACTION 2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions, 3/ La stratégie de la dégradation 4/ La stratégie du différé 5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge 6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion 7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise 8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité 9/ Remplacer la révolte par la culpabilité 10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Aujourd’hui, l’industrie du divertissement et de la musique est en pleine dérive et les jeunes de plus en plus corrompus aux dérives de cette industrie, générant beaucoup d’argent, et sombrant dans l’obscurité la plus profonde.

Résultat de recherche d'images pour

Gandhi est un exemple pour beaucoup de gens ( qui souhaitent être le changement qu’ils voudraient voir dans le monde ) car Gandhi, militait pour la paix, était emprunt d’amour et de compassion, mais cela ne l’a jamais empêcher de penser, de réfléchir et donc d’agir afin de dénoncer inlassablement les dérives, les inégalités, les excès…, et c’est donc, la raison pour laquelle j’ai décidé de rédiger cet article.

Pour les personnes, qui se demandent quoi faire face à tout ces excès, toutes ces manipulations dans le but de « contrôler les consciences » et les porte-monnaie…, il faut simplement s’éveiller soi-même, à la spiritualité liée à la beauté, à la bonté,  à la paix intérieure, à la CREATION éventuelle de quelque chose de beau.

Comprendre que la spiritualité est avant toute chose, naturellement innée à notre âme et conscience, et qu’elle se trouve donc, et d’abord EN NOUS, tout en œuvrant et participant à un monde plus beau, bon, et juste.

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » – Gandhi

Voir l’article ci – dessous:

Réponse à l’article –  » Elsa Maria vs Laura Marie, brefing 1 an après »


AIDEN TRIMEAU – COPYRIGHT

 

Publicités

13 réflexions sur “Que penser du New Age ?

  1. Le New Age et contexte de ré-émergence :

    Après l’horreur de la seconde guerre, l’économie flambe et ouvre la voie aux fameuses 30 glorieuses. Une nouvelle guerre (celle du Vietnam) va jeter de l’huile sur le feu : toute une génération s’insurge contre, ce qui est présenté comme une nécessité, mais qui consiste à tuer et/ou se faire tuer pour une cause.
    Tout le système esclavagiste, est remis en cause : travail, argent, carrière….tout semble sur la bonne voie vers une évolution possible.

    En regardant les choses de loin, cette contre culture apparaît : humaniste, non violente, tolérante….et surtout spontanée.

    Mais en y regardant de plus près : on constate que le village de Laurel Canyon constitue le tremplin qui propulsa le terreau de cette contre culture, l’art, en industrie, distribuant et surtout diluant, les idéaux dans des fêtes endiablées, tout autant qu’ils furent dévitalisés de véritables actions.
    Les personnages phares de cette industrie de la musique qui partirent s’installer là-bas, ont un passé, ainsi que des liens familiaux plus que troublants.

    …/…

    J'aime

  2. …/…

    Si l’on ajoute, la création de l’université de Chicago et particulièrement son département de sociologie, avec la première école de Chicago, à la fin du XIXème siècle (qui étudiait les « villes ») puis la deuxième (vers 1940), plus axée sur le monde du travail, les déviances (criminologie) et a étoffé les recherches sur les villes et généré une importante banque d’informations en sociologie, sur l’urbanisme, les dynamiques de groupes et influences sociales (normes, déviances..).

    Source wiki.

    Cela rend l’aventure de Laurel Canyon, et de la contre culture, un tantinet moins spontanée.

    D’autres évènements, ajoutent un trouble supplémentaire, si l’on place bout à bout ce bourgeonnement culturel, les origines des personnages « phares », le travail de l’école de Chicago, le fondateur de l’Université de Chicago et l’époque où a fleuri cette contre culture : en pleine guerre du Vietnam (voir aussi projet MK Ultra) à laquelle les oppositions se multipliaient, y compris dans les bureaux du pouvoir : JFKennedy cherchait un règlement autre que la guerre, de la question du Vietnam.
    De plus, il soutenait M.L.King autre représentant de la cause humaniste qui ne survivra pas tellement plus longtemps.
    Evidemment, on ne peut pas prendre des faits qui n’ont pas l’air d’avoir des liens et sous entendre qu’il y en aurait, sans au moins tester ces liens.
    Le propos vise surtout à dresser un paysage de l’époque au sein de laquelle le New Age s’est refait une jeunesse et a déferlé sur le monde qui pensait mettre fin à toute les guerres.

    Pourtant, tout une génération qui s’est pensée et se pense encore les « nouveaux humains », ne furent peut être que des marionnettes orientés par des hochets, totalement ignorants des marionnettistes et se pensant libres de penser, de parler, de vendre et d’acheter.

    Ils oublient juste, de mentionner ce qu’ils ont bien pu faire entre leur jeunesse et aujourd’hui. Ils oublient juste de mentionner que leur révolution de jeunesse s’est éteinte avec les paillettes du disco, mais peut être aussi, au lourd tribut « payé » par les pacifistes, beaucoup de décès plus ou moins accidentels, ou peut être encore, au coup de semonce que fut la première crise pétrolière de 73 (faisant ressurgie le spectre de 29, qui initia la guerre après avoir déferlé sur l’Europe).

    Ils oublient de dire que durant leur maturité, ils ont continué à développer l’industrie que leurs parents avaient accueillie comme alternative au travail des champs et pour faire face à la dépression économique, mais en développant, un peu plus les métiers dits de « service » satisfaisant à la fois les rêves de grandeur et de confort, si décriés par ces mêmes lorsqu’ils étaient jeunes.
    Ils oublient que leurs rêves de jeunesse avorté, a rigidifié à la fois leur cœur et leur esprit dont la frustration n’a fait que grandir tout au long de leurs « carrières », à tel point que l’ambiance des métropoles est devenue irrespirable par trop d’inhumanité.
    Le pacifisme a pris des chemins de déni. Les problèmes sont systématiquement écartés, niés, repoussés aux calendes, afin que la surface de l’eau ne soit pas troublée.

    Que s’est-il passé ?

    En 73, la crise pétrolière (et le spectre de la crise économique qui plongeât le monde de leurs parents dans l’abîme : cette effroyable guerre), premier coup de semonce de la part..du système ? de quelques uns ? « servis » par une grande majorité ? la « fin de la récré » est sifflée.

    Les vies violentes des stars, personnalités, de l’époque, ont peut être contribué à jeter un froid sur les fleurs et les cœurs.
    Ou tout simplement, l’âge est arrivé, où l’on ne regarde plus les fleurs, on les enlève, on les arrache, pour construire des villes, des maisons, beaucoup de maisons, des vies.

    Commençait le début de la compilation de ce qui ressortaient de ces observations, pour les uns, et l’illusion d’un nouveau paradis perdu, plus ou moins compensé dans les rêves de grandeur carriéristes persuadés de toujours contribuer à la marche du monde, sans se départir de plaisirs, pourtant loin de toute spiritualité : soirées, fêtes, confort, acquisitions en tout genre (consommation).
    Le New Age a réussi le tour de force d’estampiller comme « spirituel » les pratiques les plus dépravées (drogues à fond, sexe débridé ou carrément extrême..), en prétendant lier l’Esprit et la matière.
    Certains dépourvus de tout talent, mais opportunistes firent des carrières mirobolantes qui au final, auront apporté quoi ? Si ce n’est l’exemple à ne pas suivre ?

    Pour la deuxième fois dans la vie d’une génération, un « paradis » semble s’éloigner, cette fois, celui du matérialisme.

    Tout ce qui a été « donné » en tout cas, permis durant ces années, peut être repris, y compris la paix, cela est désormais aussi visible qu’incontournable.

    La réaction instinctive : le repli et/ou le retour en arrière face aux difficultés, le contexte morose et l’économie en berne. Les « vieux » se retournent vers leur rêve de jeunesse fané, les jeunes (n’ayant pas de passé dans lequel se « cacher ») se noient littéralement dans ce monde virtuel qui leur est offert, de la même manière que furent offertes les « paillettes », rêves de gloire dans la musique, la psycho ou l’écriture, à leurs aînés.

    Et le New Age, repart de plus belle, mais avec cette fois, tartiné au parfum d’enfance, que les plus vieux font « sentir » à leurs cadets, cette enfance, encore plus lointaine (puisqu’elle eut lieu dans un autre monde, celui qu’ils ont, en partie contribué à abolir durant leur jeunesse) , et irréelle, pour les plus jeunes à travers la tendance au « pur », « naturel » , au « traditionnel ». Serait-ce un regret du « vrai » paradis perdu ?
    Le New Age est revenu avec la mise en retraite de ces « anciens jeunes » et en y englobant cette fois, pleinement les pseudos scientifiques, les théoriciens en tout genre, voire les délires estampillés « scientifiques ».
    La science est devenue un tampon d’accréditation pour spiritualité qui veut se démarquer des autres et attirer toujours plus de fidèles : la spiritualité a sensation.

    Si on ajoute que face à cela, les défenseurs des sciences qui veulent sauvegarder son image, avec les maigres outils qu’ils possèdent, finissent par l’ériger en dogme, achevant le travail de destruction, du domaine : ces scientistes font autant de mal à ce secteur que les gourous qui l’utilisent comme tampon d’accréditation.

    Je crois que certains esprits ont lancé de vastes expériences peut être pas ficelées dans leurs détails, mais plutôt en orientant les courants à l’aide de l’industrie la plus efficace pour cela : le spectacle et de manière générale : les médias.
    Mais, cette fois en englobant les gens totalement dans le virtuel : toute génération confondue, tout le monde se retrouve sous des personnages (avatar) hauts en couleur, des physiques de rêves ou des êtres aux apparences spirituelles, façon Hollywood. Tout le monde peut être la « star » d’un jour, d’une heure ou le « berger » qui rassemblerai sa ribambelle de « brebis » (ou plutôt lapereaux de 3 mois).

    Rien n’a changé, le piège a juste changé d’aspect.
    Et pendant que tout le monde est absorbé, la liberté de courir dans les champs, de se promener dans les bois, de respirer l’air frais et sain, tout simplement ou enfin, d’observer le bourdonnement des abeilles au printemps…est subtilisée par des hydres sans tête : multinationales.

    Comme ces gens de 68, sur le chemin des fleurs, ont fini par rencontrer le Dieu argent, et sa clef en or : la liberté, les générations qui ont suivi, pensent avoir atteint un pallier d’abstraction qui les place quelques marches au-dessus de leurs aïeux, absorbé par le virtuel qu’ils confondent avec l’abstrait de l’Esprit. Mais, comme leurs aînés ont confondus « l’habit » et le « moine », il ne suffit pas de « déambuler » sur un plan abstrait pour acquérir sagesse et profondeur.

    Eviter la mémorisation par la saturation de la mémoire (nombre d’infos disponibles en un minimum de temps de surfing). Et l’analyse, le discernement par l’utilisation d’images plutôt que de textes.
    De plus en plus se plaignent de commentaires ou textes trop long à lire, ce n’est pas un hasard.
    Les images, les symboles, agissent directement sur les émotions, sans passer par les cases, manipulation des informations disponibles et évaluation, comparaison, avec les émotions qu’elles suscitent, analyse du tout.
    L’individu perd encore, en liberté : il subit les émotions de ce qu’il regarde, lit (pour peu que ce soit symbolique et surtout pas trop complexe) ou écoute (là, aussi, ne doit pas trop s’étoffer, pour intéresser un public qui ne lit plus, n’écoute plus).

    …/…

    J'aime

  3. …/…

    Si le New Age version « papa » de ces sixties, avait été efficace et porté par des gens véritablement libres, il n’y aurait réellement plus de guerre car son « moteur » aurait été désamorcé : l’argent et par son biais, le pouvoir (du plus grand pouvoir, jusqu’au plus petit misérable, et pour lequel, beaucoup trop, ont trop sacrifié).

    La vrai spiritualité, ne s’apprend pas par coeur, à coup de rites dans des cercles plus ou moins fermés, elle ne s’achète pas plus.

    Comme l’intelligence, elle est véritablement libre, neutre (en dehors de toute politique, culture, ethnie), comme l’eau ou l’air, et s’adresse à tout le monde, tous ceux qui ont vraiment faim et soif.
    La connaissance est son eau et son pain, et la paix son levain. L’amour son berceau et la lumière son habit.

    Diffuser cela revient à partager son repas et sa demeure, libre au passant de l’accepter ou pas.

    J'aime

    • Merci Katy pour ce très long et instructif commentaire coupé en 3 parties. Je tiens à te remercier d’ailleurs puisque tu as participé à ce que j’écrive cet article sur le New Age. Tes connaissances sur le sujet se liant aux miennes (beaucoup plus restreintes sur le sujet) ont permis de faire « la boucle ». Evidemment, j’en ai fait un résumé simple afin que celui ci soit accessible à tous et en insistant sur ce que je trouvais essentiel et urgent de comprendre.

      J'aime

      • Merci beaucoup, j’ai également élagué les commentaires, de façon à les rendre plus accessibles.

        J’avance aussi et tous ces pièges me semblent s’éloigner, comme un mauvais décor, malheureusement, que beaucoup trop, prennent encore pour la réalité ou une initiation quelconque.
        Alors qu’il ne s’agit en aucun cas de rites rigides, mais de cultiver son jardin intérieur.

        Pourtant, je ne sais pas enseigner vers LE chemin, juste dénoncer les pièges.

        Aimé par 1 personne

  4. Ô combien tu as raison s’agissant de l’article sur la spiritualité. Il faut être prudent sur les intentions et surtout sur le net.
    Nous avons tout, tout au fond de nous, mais encore faut-il prendre du temps pour faire silence et nous laisser guider par cette puissance intérieure.
    Je t’invite aussi à découvrir mon site « Révélez votre élégance » :
    revelezvotreelegance.com et à t’inscrire sur le site ou ici pour bénéficier de conseils et cadeaux.
    Avec respect, Yveline.

    Aimé par 1 personne

    • Merci Yveline pour tes encouragements sur mes articles concernant la spiritualité utilisée et manipulée comme un simple produit de consommation… . Oui nous avons tout au fond de nous, mais malheureusement, nous avons toujours été manipulés depuis la nuit des temps afin que cette évidence nous soit cachée…Même si l’esprit de Jésus et d’autres esprits comme Marie existent, ils n’attendent qu’une seule chose là haut…que l’on soit enfin autonomes et heureux en trouvant la voie de Dieu en nous ! Merci Yveline et bonne soirée . Oui j’irai voir ton site à l’occasion.

      Aimé par 1 personne

  5. merci pour ces éclaircissements, c’est bien ce que je pense. J’ai par contre un doute maintenant sur les anges et les archanges présentés par différents auteurs? Est ce réel ?

    J'aime

  6. Merci de votre commentaire. Ce texte sur le New Age n’est là que pour faire comprendre aux différents spiritualistes et personnes qui cherchent « Dieu » que le New Age est à la base issue de la source du divertissement en vue de divertir les foules , les éloigner de la véritable quête spirituelle, tout en lui faisant dépenser de l’argent. Cela étant, le New Age n’hésite pas à s’approprier des vérités spirituelles afin d’en faire un business. Tout est toujours mélangé dans le New Age. Il ne m’appartient pas de faire une liste des auteurs « marchands de la spiritualité » et réels et vrais auteurs …Par contre, chacun peut prendre ce qu’il y a de bon à prendre…Il n’y a rien dans les contenus exprimés, même par des imposteurs, à jeter complètement, car tout contient du vrai et du faux, c’est tout le paradoxe !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s